Le devoir de délicatesse, inscrit dans la déontologie de l’avocat, conduit à proposer des honoraires d’un niveau à la mesure des diligences accomplies, notamment en fonction du degré de technicité qu’elles requièrent.

Les investissements en formation, en personnel, matériel, bibliothèque et documentation, indispensables à une prestation de qualité, impliquent un honoraire, c’est à dire un revenu brut, adapté.

Votre interlocuteur vous renseignera, en toute transparence, sur ses modalités de calcul, selon une base horaire ou forfaitaire, en fonction de la nature du dossier, sous la forme d’abonnement, notamment en matière de conseil, ou selon la valeur en litige, avec un éventuel complément, rémunérant le succès obtenu.